• Ticket choc pour le « Mouvement »

    Il y a pas mal de gens qui cherchent à savoir ou qui en entendent parlerIl y a eu très peu de matières graphiques ou de vidéos qui ont circulé alors que Stalingrad et Le Globo étaient deux hauts lieux du mouvement hip hop français, européen et même mondial.

    Voici un livre d’une importance capitale pour le hip hop français. En le parcourant attentivement, votre proximité avec le terrain vague de Stalingrad et les ambiances festives du Globo seront déboussolantes. Par la conviction de Jay One, Marc Boudet et Yoshi Omori, ces deux lieux historiques qui ont accueilli les pionniers du hip hop en France (milieu des années 1980) reprennent vie sous forme de récits réussis et d’archives uniques.

    Jacky (Jay One) a été le moteur de cette histoire, il a fait une grosse partie du boulot, de la maquette… Il m’a cassé les burnes pour l’écriture et il a eu raison car on s’est aperçu que les textes correspondaient exactement à la thématique. (Marc Boudet)

    La force de cet ouvrage est bien sur construit autour des photos inédites du photographe Yoshi Omori. Ces dernières vous permettront de visualiser la plupart des véritables «usagers»  du terrain. Comme s’amusait à nous le rappeler Fat (Salim) lors de notre entrevue : « à en entendre les récits farfelus de certains qui n’étaient même pas nés à l’époque, il aurait fallu installer des miroirs sur les murs du terrain pour avoir l’impression qu’il y avait foule ! ».
    Jay One (BBC), artiste peintre et ancien de Stalingrad, a joué un rôle déterminant dans la sortie de ce livre, comme nous le confirme l’ancien journaliste Marc Boudet : «Jacky (Jay One) a été le moteur de cette histoire, il a fait une grosse partie du boulot, de la maquette… Il m’a cassé les burnes pour l’écriture et il a eu raison car on s’est aperçu que les textes correspondaient exactement à la thématique».

    Jay poursuit : «Il y a eu très peu de matières graphiques ou de vidéos qui ont circulé alors que Stalingrad et Le Globo étaient deux hauts lieux du mouvement hip hop français, européen et même mondial. Il y a pas mal de gens qui cherchent à savoir ou qui en entendent parler. C’est bien qu’il y ait des gens qui soient issus du mouvement pour faire des livres et qui gèrent un peu ces aspects. Qui de mieux pour en parler ?».
    La boucle est bouclée. Celui qui se rendait au terrain comme un fidèle en mission a décidé de ne pas laisser tomber son temple. Découvert par son frère d’arme, l’artiste peintre Ash (BBC) en 1984, le terrain est confisqué en 1989 mais il reste encore dans la famille… et continue de drainer toutes sortes de lettrage puisque s’y est dressé, en remplacement, un centre de tri de la Poste. Mais l’ambiance a un peu changé…

    Hip hop jam au terrain Stalingrad (avec notamment Johnny Go, DJ Dee Nasty et Fat)

    Il y a eu très peu de matières graphiques ou de vidéos qui ont circulé alors que Stalingrad et Le Globo étaient deux hauts lieux du mouvement hip hop français, européen et même mondial. Il y a pas mal de gens qui cherchent à savoir ou qui en entendent parler (Jay One).

    Jay a lancé ce projet de livre en 2007 en sollicitant Marc Boudet, qu’il avait rencontré au terrain près de trente ans auparavant. Journaliste consciencieux (tiens, ça existe ?), Marc empruntait le métro aérien chaque jour pour aller au taf et restait interpellé par les «activités» du terrain. Ces mouvements de danse et de peinture avaient fini par l’attirer. Yoshi Omori, qui a eu l’intelligence de capturer ces moments de gestation, l’accompagnait très régulièrement : « Yoshi était quasiment le seul à y faire des photos. En tant qu’ancien journaliste, je savais qu’il y avait des images qui méritaient d’être publié. Aucune image n’est sorti du Globo. Il n’y a pas eu de film. On avait essayé en 1987 de diffuser ces images dans la presse spécialisée mais on n’y était pas arrivé. Personne ne voulait en entendre parler. J’avais fait le tour de toutes les rédactions spécialisées mais bon, je ne préfère pas raconter tous ces détails, croustillants… Peut être une autre fois… En tout cas, j’ai quitté le journalisme à cause de ça ». La somme des mots et les photos publiées provoquent un véritable flashback aux côtés des pionniers et activistes de ce mouvement mondial : DJ’s Red Alert, Cash Money, Dee Nasty, Fab, les BBC, TCG, BOS, NTM, IZB, Johnny Go, Destroy Man, Colt, Mode2, Bando, Meo, Solo, Squat, Gabin, Noël, Jonone, Fat, Scot… mais également Public Enemy pour un concert légendaire !

    JayOne au terrain Stalingrad devant son œuvre Hero2 – Photo © Yoshi Omori

    Aux Etats-Unis, le photographe Joe Conzo avait offert la «bible» au hip hop américain à travers son livre Born in the Bronx (2007), précieux ouvrage mêlant photos et archives. C’est maintenant au tour de Jay, Yoshi et Marc de nous livrer notre «bible» française dont la retranscription est honorable pour la mémoire du mouvement. Marc Boudet nous précise à ce propos : « finalement, c’est bien que ça sorte près de trente ans après. Ca n’aurait peut être pas été perçu de la même manière si cela serait sorti avant. Jacky (Jay) m’avait relancé en 2007 en me disant « y en a marre, faut faire quelque chose». Je me sentais redevable vis à vis d’une partie des gens qui m’avaient accueilli à l’époque. Le temps a passé et cela devait sortir maintenant, c’était écrit… ».
    «On se préoccupait peu de connaître l’éditeur. On s’intéressait plus à la teneur du bouquin. On ne voulait même pas entrer en contact avec un gros éditeur. On voulait que se soit le plus indépendant possible et garder le contrôle.» Cette précision de Jay est importante car ce qui résulte de cette démarche est un engagement sur le fond et non pas en substance comme on a pu le déplorer récemment devant la manoeuvre maladroite et mercantile : la triste «contrefaçon» de Rapattitude (bien que les photos d’Alain Garnier offrent à cet autre livre sa seule crédibilité). On est cette fois en phase comme on a pu l’être avec Paris Tonkar, Paris City Graffiti ou encore Descente Interdite.
    Ils avaient vu juste. Ce livre se devait d’exister pour l’histoire et la mémoire du hip hop en France. Il rebooste par la même occaz la fierté d’y appartenir.

    Malgré des légendes de photos parfois un peu «terrain vague», les instants captés de ce monde parallèle suffisent à en décrypter le plus important : sa brillante spécificité en France en avait fait la place européenne la plus consistante. L’idée d’une vulgaire transposition est ainsi balayée pour laisser place à une incontestable universalité du hip hop. «J’ai l’impression que nous avons enfin bouclé un travail d’information qui n’avait pas été fait à une certaine époque…» souligne Marc Boudet. Quelques photos additionnelles récentes de poings américains et autres schlass d’époque tendent à rappeler également que la vie au terrain n’était parfois pas aussi cool que les scratchs de DJ Dee Nasty…

    Honorez l’invitation spatio-temporelle de Jay One Ramier, Marc Boudet et Yoshi Omori les yeux fermés et rouvrez-les à bord de leur Doloréane… Marty Mac Fly n’a encore rien vu à côté de ce que vous allez pouvoir apprécier. Pour ce voyage, qui mérite de payer son ticket choc, merci et encore merci. Nobel

    Mouvement – 192 pages – 220 x 305 mm – Softcover – Français / anglais – 38,00 €
    1980 Editions

    Marc Boudet, Fat (Salim), Reedy (Karim) et JayOne Ramier – Photo © Down With This

    DJ Cash Money (avec notamment Jaïd et DJ Dee Nasty au fond) – Le Globo – Photo © Yoshi Omori

    Ibrahim et 360° – Terrain Stalingrad – Photo © Enrique

    Deux mondes parallèles – Terrain Stalingrad © Ludo Dehy

Partager cet article

Articles similaires

Discussion 26 commentaires

  1. 29 août 2013 à 18 h 10 min

    Paxxx aux anciens! Tcg kamikaze

  2. 16 janvier 2013 à 23 h 39 min

    Franchement Cette page ou livre avk ses tofs m,a r,appeler trop de souvenir,peut être pas de la meme époque mais celle d,après ….. Merci encore Marc

  3. 6 octobre 2012 à 20 h 29 min

    Plus qu’un livre ,un témoignage vibrant,faisant voyager dans le temps.

  4. 13 septembre 2012 à 2 h 48 min

    Le bouquin et ses photos ont l’air chanmé! un sacré bon dans le temps!! big up!

    Pour ceux que ça interresse, voici la K7 de l’emission juste avant la 1ere de « Chez Roger Boite Funk » en 1987 au Globo suivi du Deenastyle enregistrés par mes soins sur Radio Nova back in ze days!!

    http://www.youtube.com/watch?v=yOdccvFLTdU
    http://www.youtube.com/watch?v=EgTcIFpKCjQ

    Big up à Salim et tous les an-ienssss!

    Le sax de Malka Family ;)

  5. 7 septembre 2012 à 16 h 17 min

    Très bon !…
    P’tit clin d’oeil, quelqu’un à reconnu Stomy jeune sur la photo au début de l’article ?! ;)

    Peace

  6. 4 septembre 2012 à 16 h 14 min

    Ce livre est juste le témoignage d’une époque fabuleuse. D’un mouvement qui s’est crée entre autre dans ce terrain et ces photos ont une valeur inestimable car ce sont les seules qu’il y ait eu. Bravo à mon ami et mentor JAY1 BBC.
    Et big up à tous ceux qui un jour on franchit les murs de cet endroit mythique: Les Musulmans Fumants, les BBC ( Saho aka ASH2, JAY1, SKKI et Slaze), Scipion, Irus, Doc, Bando et Mode2, Lokiss, Kam et les rares autres qui ont le privilège de peindre sur ces murs, aux TCG nés dans ce terrain ( Majesty, Leeds, Misterkaze, Sheek, Reen, Dozer, Abdel et les autres), Salim le vrai « FAT » et son frère, Sheek, Alp et Rudy, aux B Boys qui ont usé leurs os sur les carreaux, Ibrahim Sec, Theo RIP, MUCK Nikki Michou et Rachid TMS ( mon crew), Les imperials Breakers, Enrique et les potos de Sarcelles, KayBee TKS, Kenzy, aux BOS et Z rockers, Dan et Teddy de Ticaret et bien sur tous ceus qui venaient nous rendre visite lors des blocks party Dee Nasty, Momo des Asnés pour la sécu, Jonny Go et Destroy Man, Kut Master Jo, les Actuels et tous les autres.

    Jacky MERCI encore pour ce livre!

    ARMEN

    • 27 juin 2016 à 12 h 18 min

      Salut mec, si tu est bien le Armen » que j’ai connu au terrain et bien ça me fait vraiment chaud au cœur de te retrouver ici.(On s’est connu la-bas, moi j’étais systématiquement fourré avec mon pote d’enfance Majesty.

      Et honnêtement, ça me souffle grave de voir ma bouille a 15/16 ans…heureusement qu’un paquet de personne ont filmé et pris des photos de cette époque.(J’en est aussi parce que mon homeboy Mode 2 avait toujours son appareil avec lui, mais j’en avait perdu pas mal)
      Voire plus dingue, quand j’ai découvert sur Youtube des vidéos des free jam qu’on organsait avec Dee nasty j’hallucine de tous nous revoir avec nos tronches de kid…

      J’espère que tu va bien mon grand et oui, je plussoie ton com, cette époque c’était vraiment la meilleure.
      Je suis partisan de ceux qui disent aujourd’hui « Le hip hop français c’était mieux avant »…

  7. 1 septembre 2012 à 13 h 32 min

    Big up ! Old school never die !!!

  8. 1 septembre 2012 à 13 h 16 min

    la source

  9. 1 septembre 2012 à 12 h 15 min

    -HISTORY- respect

  10. 5 juillet 2012 à 22 h 12 min

    Heureusement que des old timerz se bougent le cul pour sortir ce genre de bouquin, pour fermer la bouche aux gens qui ne veulent pas reconnaitre le Hip Hop en tant que culture!! Nuff respect Jay One Bad Boyz Crew!!!

  11. 2 juillet 2012 à 17 h 47 min

    Yo « Old School Is Cool » !

  12. 1 juillet 2012 à 0 h 02 min

    Stomy !!!

  13. 30 juin 2012 à 23 h 06 min

    Yeezzh, Les an-yinces ;-)

  14. 30 juin 2012 à 21 h 57 min

    je le kiff Salim,un prince du swing!!je le connais depuis plus de 25 ans et quand on se voit,on a toujours 20 ans! BIG Up

  15. 30 juin 2012 à 20 h 44 min

    Comme disait Noel, Gabin à base de tracks! Dédicaces a nos Amis de cette époque, et aussi un remerciement a Jay One pour son Livre!

  16. 30 juin 2012 à 17 h 02 min

    yes ths is good

  17. 30 juin 2012 à 15 h 55 min

    Respect to the old timerz !!!

  18. 30 juin 2012 à 14 h 54 min

    Salut les potes ,Big Up aux anciens du « Mouv’

  19. 30 juin 2012 à 14 h 14 min

    Il me faut ce livre !!

  20. 30 juin 2012 à 12 h 36 min

    Stalincrackk

  21. 30 juin 2012 à 12 h 27 min

    respect

  22. 30 juin 2012 à 9 h 03 min

    toujours là…..1984-2012

  23. 30 juin 2012 à 8 h 58 min

    MON POTE SALIM beatbox LE PREMIER AVEC SHEEK ……………Yéyè

  24. 30 juin 2012 à 8 h 43 min

    merci mon pote Salim ………..POUR TOUTES CES BONNE ANNée zulu hip hop respect ………………peace

  25. 30 juin 2012 à 3 h 00 min

    big up au pioniers du hiphop français une spécial cacedédi a salim pour le beatbox !!

Laisser un commentaire à Karima Aktuel Force (via fb)