Aller au contenu

Carte blanche à Emmanuelle Tricoire

Sté Strausz est une amie avant tout mais aussi la première à m’avoir fait confiance professionnellement. J’étais encore à l’école de photographie quand elle m’a proposée de m’occuper de tous les visuels de son album « Fidèle à moi-même » sorti en 2005. Sté voulait faire un clin d’œil à Vitry, sa ville connue pour les nombreux braquages, tout en utilisant l’imagerie du film « Dead Presidents » des frères Hughes, sorti 10 ans auparavant. J’avais tiré cette photo de manière à laisser les bords « crades » pour accentuer sur le côté brut de l’image. Emmanuelle Tricoire
(Sté Strausz, Vitry sur Seine 2004).

LandersSarrazin

Salut à tous les fans de hip-hop ! Je suis Landers Sarazzin, votre référence pour tout ce qui concerne le hip-hop. En tant qu'auteur et passionné fervent de ce genre électrisant, j'ai consacré ma vie à démêler les complexités, explorer les profondeurs et vibrer au rythme des beats qui définissent la culture hip-hop. J'ai découvert que ma véritable passion ne réside pas dans le fait de rapper mais d'écrire sur la musique qui nous émeut. E-mail / Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *